Menu

Des céréales au processus de production

Les meuneries ou les “moulins à farine “ transforment (broient) les grains – essentiellement les grains de blé – en farine pour la consommation humaine.

Dans la “station de mélange” de la meunerie, il est possible de fabriquer des mélanges de farines ou d’ajouter des composants à la farine fabriquée. Ainsi, en ajoutant des sons et du remoulage de blé à la farine de blé l’on obtient de la farine intégrale. D’autres composants, comme des céréales, des graines, des noix ou des pépins peuvent également être ajoutés.

Parfois des ingrédients sont ajoutés à la farine en vue d’améliorer la valeur nutritionnelle ou la qualité boulangère. Il est possible d’obtenir une grande variété de compositions. Les différents types de farine sont les principaux produits finis des meuneries.

Outre la farine, les meuneries fabriquent d’autres denrées alimentaires ou des coproduits destinés à la consommation humaine, comme p.ex. des sons. D’autres types de coproduits par contre sont utilisés dans l’alimentation animale. Cet aspect reçoit l’attention nécessaire lors du processus de fabrication.



Les grains de blé

Le grain de blé se divise en 3 parties principales : les enveloppes, le germe (riche en graisses) et l’amande farineuse. L’amande farineuse est la partie du grain qui donne la farine, alors que les enveloppes et le germe constituent une composante des coproduits. En général, l’on compte pour le blé un rendement moyen de : 75% de farine, 11% de sons, 9% de rebulet, 4% de remoulage et 0,5% de farine basse de blé.

Le blé est un produit sec (la teneur en humidité moyenne se situant entre 14 à 15%) et, par conséquent, un produit à longue durée de conservation. Le blé contient 60 à 75% d’amidon, 7 à 17% de protéines et 0,5 à 5% de lipides, en fonction du type de blé. Le blé panifiable ou le blé tendre (Triticum aestivum) est cultivé presque partout dans le monde, sauf dans des régions avec un été trop court ou trop froid ou dans des régions avec un climat tropical pluvieux.

En savoir plus sur les types de céréales

Processus de production

Le blé est transporté par camion, par train ou par bateau de navigation intérieure vers les meuneries où les bateaux sont déchargés. Le blé est d’abord pesé, échantillonné (échantillon fiable) et soumis à une série d’analyses. L’objectif consiste à contrôler le blé d’origine étrangère et de détecter d’éventuelles impuretés, de contrôler la teneur en humidité, la teneur en protéines et l’activité amylasique.

Plus sur le processus de production





Devenir membre d'ARMB

Contactez-nous

© 2021 ARMB • TVA BE 0403.023.617
nouvelles - privacy policy - cookie policy - sitemap Quoted: Websites met méér
KVMB utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus   OK